Pêche au gros

MarlinL'île Rodrigues fait partie de l'île Maurice, dont elle est l'un des districts. Comme sa grande soeur, elle se trouve dans l'océan Indien, au Tropique du Capricorne, sous le soleil exactement.

Elle est restée longtemps "oubliée" malgré son extraordinaire potentiel et sa proximité de Maurice (90 minutes de vol).

Elle s'ouvre au tourisme depuis peu et se dote petit à petit des infrastructures qui ont fait la réputation de l'île Maurice, en matière d'hébergements, tout en gardant son authenticité et son charme.

C'est une terre préservée, magnifique, et vous serez accueillis par ses habitants comme nulle part ailleurs dans le monde...

Son extraordinaire lagon de 200 km2 et la richesse incroyable de ses eaux en font une destination “magique” pour les pêcheurs et les plongeurs.

C'est bien sûr une destination de rêve pour la pêche mais aussi pour le voyage en général. Elle a réussi un tour force en étant capable d'offrir à la fois son potentiel en poissons aux pêcheurs et un cadre balnéaire très agréable pour les non-pêcheurs.

Les gros atouts pêche de la destination : richesse de sa faune en poissons pélagiques, ses marlins, poissons emblématiques de l'île Rodrigues, ses thons, ses sailfishs, ses carangues, et la possibilité de combiner plusieurs modes de pêche au cours d'un séjour.

A Rodrigues comme à Maurice, la pêche peut être un but de voyage, ou plus simplement une façon de découvrir la mer, les poissons et aussi un pays, au travers d'une activité extraordinaire.

Avec ses 5 records du monde dans 4 techniques de pêche différentes (marlin, thon dents de chien, carangue et 2 carpes rouges établis par le Rod Fishing Club) Rodrigues apparaît comme une destination multipêche incontournable dans l’Océan Indien. Elle offre aussi bien aux débutants qu’aux pêcheurs les plus passionnés, différentes possibilités de sorties (de la journée à 89 heures avec 4 nuits en mer). Les Bancs Voyeykov (situé à 50 miles à l’Est de Rodrigues) et Hawkins (à 85 miles à l’Ouest de Rodrigues), véritables montagnes sous-marines n’ont pas encore livré tous leurs secrets.

 

Méthodes de pêche

Reconnue parmi les meilleures destinations de pêche au gros de l'océan Indien, Rodrigues est aussi le paradis du jigging.

Jigging paradise : pêche sportive par excellence, le jigging vous permet de toucher d'énormes thons dents de chien, carangues, mérous, requins, etc.

Grande traîne : vos muscles sont fatigués par le jigging ? Passez au fauteuil pour combattre les marlins bleus et noirs, espadons voiliers et autres pélagiques.

Palangrotte : cette pêche de fond, véritable palette de couleurs, est pleine de surprises.

Aventure extrême : 34 heures de pêche intense sur le Grand Banc de l'Est, ou à 20-25 milles de Rodrigues selon les conditions météorologiques.

- Prestations à la carte : votre programme de pêche personnalisé, tour de l'île, soirées privées, anniversaires, lune de miel, séminaires, couchers de soleil, etc.

Que vous ayez écumé presque tous les océans ou soyez néophyte, Yann – fin pêcheur et excellent skipper mais surtout hyper passionné – et son équipage transformeront votre séjour en un formidable souvenir.

Modes de pêche

La variété des poissons présents à Rodrigues permet de combiner différents modes de pêche.

La grande traîne
Espèces concernées : poissons chasseurs. Marlins bleus, noirs et rayés, sailfish, thons jaunes, à dents de chien (thon blanc) et big-eye, carangues ignobilis, wahoos, bonites mackrel et skipjack, coryphènes.

La petite pêche : petite traîne, lancer, palangrotte, pêche de nuit.
Espèces concernées :
Petite traîne le long du récif : essentiellement les carangues, quelques barracudas.

Lancer : carangues dont ignobilis, carangue gros yeux, carangue étoilée...
Palangrotte : capitaines (poids moyen 15/20 livres), vacoas (poids moyen 15 livres), croissants à queue jaune, vieilles, vivaneaux, dame-berry, sacréchiens, requins, à pêcher sur des fonds de 80 à 150 mètres. Beaucoup de touches, espèces variées, très colorées et... inhabituelles. Pêche très plaisante.

A signaler : possibilité de pêche au requin près des dispositifs de concentration de poissons (DCP). Un système de downrigger permet de descendre un plomb vers les 50 mètres de fond, et de pêcher ainsi en dérivant. Il est tenu compte des conditions de marée et de courants.

Les lieux de pêche
Rodrigues est d'origine volcanique. Elle est ceinturée par une barrière de corail qui délimite son immense lagon de 200 km2. La passe dans la barrière est très rapidement franchie (5 minutes).
Un plateau de faible profondeur se prolonge pendant quelques milles. Cette zone est particulièrement favorable pour les carangues et les sailfishs. Le tombant est atteint après 25 à 60 minutes de route.

Espèces pêchées

Les eaux de Rodrigues sont poissonneuses. On y touche de nombreuses espèces de poissons toute l'année, avec cependant des périodes plus favorables pour la capture de certaines.

Les marlins bleus et noirs, poissons migrateurs, aiment les eaux chaudes et arrivent en grand nombre durant l'été austral, de novembre à avril. Les captures de "bleus" sont habituellement les plus nombreuses, mais il arrive certains mois que celles des "noirs" les dépassent. Des poissons de plus de 1000 livres ont été touchés. Les marlins rayés comme les Spearfish sont occasionnels.

Sailfish : le potentiel de l'île s'annonce bien meilleur que prévu. Des spécimens de 100 livres sont pris tout au long de l'année. Par exemple, la fin de saison 2002 a été exceptionnelle en terme de captures.

Thons : les gros spécimens de thons jaunes, plus de 100 livres, viennent se reproduire en mars/avril. Au cours de l'année, en revanche, ils sont abondants mais de taille plus modeste. Les thons à dents de chien sont présents un peu toute l'année. Les big-eye sont également abondants ; il est fréquent de les trouver en compagnie des thons jaunes.

Les autres poissons pélagiques se pêchent toute l'année : coryphènes, bonites skipjack, bonites mackrel, wahoos. Présence de rainbow-runners.

Mentions spéciales : les bonites skipjack de 35/40 livres, les "boulons" de janvier à avril, et les wahoos qui sont extrêmement abondants à Rodrigues et de très belle taille.

Les carangues ignobilis abondent de novembre à fin mars. Egalement, carangues étoilées, carangues gros yeux.

A la palangrotte et toute l'année : "pêches miraculeuses" de capitaines, vacoas, sacréchiens, vieilles, croissants à queue jaune, etc., et de requins qui ne tardent pas à se manifester.