fbpx

La Fosse aux requins séquence frisson

 Requin

Une caverne sombre où se rassemblent les squales...
mythe ou réalité?


Moteurs !

Si on m’avait dit un jour que je nagerai avec les requins à l’Ile Maurice, jamais je l’aurai cru. Maintenant que c’est fait j’en redemande ! La journée Safari c’est tout simplement mortel. On prend le bateau de bonne heure (et de bonne humeur !)  sur les eaux turquoise du grand lagon du nord. Notre objectif : le rocher aux Pigeons, promontoir de 60 mètres de haut,  dont la base, sculpteé par le vent, les embruns et la houle du large dissimule la « Fosse aux requins ».

Nous croisons les dauphins qui nous accompagnent un bon moment. Stop à Confeti Bay pour une première plongée de mise en jambes. 20 mètres, une eau cristalline... Une fois à l’eau place au spectacle et aux farandoles de poissons très colorés. Après une quarantaine de minutes passée sous l’eau il est temps de refaire surface et de repartir de plus belle sur le bateau. Direction la petite île en forme d’aileron. Vous vous en doutez c’est là que se passe la plongée avec les requins. Ceux qui n’y tiennent pas peuvent rester sur le bateau, mais ratent quelque chose d’exceptionnel à mon avis !
Les consignes sont données à bord, précises, strictes... pas d'improvisation avec cette plongée !
On se met à l'eau, et puis on se trouve litérallement aspiré dans un chenal avant de déboucher sur la fosse.
La fosse n’est pas grande et le remous fait penser à une machine à laver. Alors chacun pénètre à son tou dans le trou en se cramponnant au fond coralliens. 17 requins nous attendent ce jour là ! (23 la fois d’après, tellement chouette que j’ai remis ça!) Tous les plongeurs sont tapis au fond et observent la scène. Les requins tournoient autour de la fosse en se rapprochant parfois si près de vous qu'on à l'impression qu'ils vont vous toucher! Dix minutes pendant lesquelles votre cœur bas la chamade. Tout simplement magique comme moment ! Pour sortir de là, même procédé que pour rentrer. Toutes ces émotions donnent faim alors direction l’Ilôt Gabrielle pour un barbecue ! Le chef cuisine à merveille et c’est l’occasion de se retrouver tous pour faire plus ample connaissance, bronzer pour ceux qui veulent se reposer, ou se baigner pour ceux qui ne s’arrêtent jamais ! C’est une journée que je conseille vraiment à tout le monde car elle laisse des souvenirs gravés à jamais dans les mémoires…À bon entendeur.

Portrait

Le requin mam'zelle comme disent les mauriciens est en fait un cousin du requin Dagsit, plus précisémment Carcharyinus wheeleri – le requin gris à queue noire, nouvelle espèce formelement identifée comme telle en 1992.
Deux caractéristiques permettent de l'identifier facilement (enfin presque...) : un liseré blanc situé à l'extérmité de la première nageoire dorssale et une bande noire le long de la nageoire caudale.

Description technique (source : Les Requins,d'Angelo Mojetta, chez Gründ)
Taille moyenne. Corps fusiforme; gros museau alongé et arrondi; yeux ronds. Dents triangulaires, partiellement crenelées. Caudale assymétrique avec lobe supérieure assez développé. Dessus gris, dessous blanc, première nageoire dorsale blanche au bout, bord postérieur noir ainsi que la caudale. Eaux côtières, entre surface et 140 mètres de profondeur.
Mange des poissons et des céphalopodes. Vivipare. Atteint 2 mètres de long. Présent dans l'océan Indien, la mer Rouge et Madagascar.

Explications

Il est difficile d'observer une concentration de requins en milieu naturel. Le shark feeding qui se pratique sous d'autres cieux permet, c'est vrai, une observation des requins par les plongeurs, mais où est le naturel? Cette méthode est d'ailleurs très contestée.
Ici, rien de tel ! Tout reste parfaitement naturel, ce qui rend l'observation si fascinante !

On a consaté que les requins fréquentaient la fosse à certaines heures, pas à d'autres. Qu'ils pouvaient en être absent plusieurs jours durant. Les scientifiques ont cherché et trouvé des réponses (partielles).

Les requins gris rechercheraient dans la fosse, une eau saturée en oxygène, du fait du brassage de l'eau provoqué par les courants liés aux marées.
Ceci expliquerait que la présence des requins soit très fortement liée à la courantologie du lieu (en clair aux marées).

On a également constaté que les requins y venaient se faire nettoyer par les labres nettoyeurs, ce qui n'avait jamais été constaté avant.

La fosse au requins du rocher aux Pigeons recèle 57 espèces, ce qui en fait un mileu aussi riche que la fameuse passe en S de Mayotte par exemple.

La Fosse aux requins fut découverte il y a quelques année par Hugues Vitry, plongeur mauricien de renommé mondiale, dirigeant son propre club de plongée à Maurice.

 A vos palmes

Les clubs du nord et de l'ouest organisent des sorties à la Fosse aux requins. Certains, plus proches géographiquement, proposent des journées « safari » (pacifique) avec 2 plongée et un pic-nic.
Vécu par l'équipe de Tropicalement votre .

Pour en savoir plus

Documentaire : la Fosse aux requins, film de Remy Tezier. Collection « Aventure et Découverte »
Remy Tezier est cinéaste, vit à La Réunion et réalise des documentaires d'aventure pour la télévision (TF1, France 2, France 3, et RFO.
Il s'est associé avec les spécialistes de l'IFREMER de la Réunion pour réaliser ce fiml extraordinaire.