Tourisme culturel

 tourisme culturel

L’Ile Maurice est une destination mythique pour ses plages, sa mer et son soleil. Pourtant, l’île possède un patrimoine culturel, historique et naturel très riche. Des centaines d’activités sauront séduire petits et grands, que l’on soit en couple, en famille, entre amis ou pour un voyage d’affaires.


Une des plus grandes richesses de Maurice est sans conteste son peuple : sa mixité ethnique lui confère une identité culturelle unique. Suite aux différents mouvements de population des siècles derniers, l’île se compose aujourd’hui d’indiens, de chinois, de créoles et de franco-mauriciens. Reflet de ce visage aux mille origines, l’Ile Maurice regorge de trésors culturels. Tout au long de l’année, les Mauriciens fêtent leurs religions, leurs cultures et leurs traditions. Fêtes religieuses ou traditionnelles, danses ou musiques ancestrales, cérémonies populaires très colorées… autant d’évènements culturels à  ne rater sous aucun prétexte !

 

 Au cœur des traditions Mauriciennes :


Cavadee (Janvier-Février)
Cette fête très spectaculaire est dédiée à la divinité Mourouga. Le corps transpercé d’aiguilles, les dévots hindous, en transe, enfilent des chaussures cloutées et promènent le cavadee, une longue tige de bois décorée de fleurs et de guirlandes, à travers les rues des villes.

Maha Shivaratree (février)
500 000 pèlerins vêtus de blanc se rendent au temple de Grand Bassin, au sud de l’île, en arborant un « kanwar », portique décoré de guirlandes, de miroirs et de portraits de Shiva. Ils se purifient dans les eaux bénites du lac à Grand Bassin.

Holi  (Mars-avril)
Les fidèles brûlent l’effigie de Holika, symbole des forces du mal. Ils aspergent les passants d’eau colorée et partagent des friandises.
Pèlerinage du Père Jacques Désiré Laval (9 septembre de chaque année à Sainte-Croix)
Des dizaines de milliers de pèlerins de toutes confessions se rendent sur la tombe de ce prêtre béatifié par Jean-Paul II.

Divali  (octobre)
Pendant cette fête du nouvel an, les Hindous, pour accueillir Laksmi, déesse de l’abondance, préparent des gâteaux et illuminent maisons et temples avec des milliers de lampions.
Marche sur le feu
Cette fête tamoule voit les dévots marcher sur des braises ardentes sans douleur apparente.

La fête du Printemps (janvier)
Elle correspond au Nouvel An chinois et se célèbre chaque année à une date différente vers janvier/février. Sa célébration est précédée d’un nettoyage complet des maisons. Le rouge, symbole de bonheur, en est la couleur dominante. Les gâteaux de cire traditionnels sont distribués à la famille et aux amis. Les mauriciens d’origine chinoise font éclater des pétards pour chasser les esprits maléfiques.

L’Id-El-Fitr
Ce jour férié est sans doute la fête la plus suivie des croyants musulmans à travers le     
monde. Ils célèbrent dans l’allégresse la fin du mois de jeûne du Ramadan par des prières, des échanges de cadeaux, des visites à la famille et l’aumône aux pauvres.

La fête des lanternes ou fête des dragons
Quinze jours après la fête du printemps, cette fête clôture les célébrations du Nouvel An chinois. Elle célèbre la lumière du Bouddha sur le dragon. Les défilés costumés et les danses de dragons animent les rues de Port-Louis et des Plaines Wilhelms.

La fête de la mi-automne (septembre)
Aussi appelée fête de la lune, elle commémore la victoire des Chinois sur les Mongols. Les gâteaux de lune sont offerts aux parents et aux amis. Selon la tradition, ces gâteaux contenaient la date de l’insurrection avant la révolte.

Noël
Avec le sapin et les cadeaux, Noël concerne toute la population, par-delà les communautés. Le père Noël est présent dans les foyers et les centres commerciaux.

Pâques
Beaucoup de croyants pratiquent le carême. Le lundi de Pâques est largement chômé. Les familles passent la journée à la plage autour du traditionnel pique-nique qui se termine toujours par un séga.

La Toussaint
Les Chrétiens l’observent bien que ce ne soit pas un jour férié. Le 2 novembre (jour férié marquant l’arrivée des premiers immigrants indiens à Maurice) permet aux Chrétiens  d’honorer leurs morts.

Yaum-um-Nabi
Commémore la naissance du Prophète Mahomet. À cette occasion, les fidèles se rassemblent à la mosquée pour écouter le récit de sa vie.

Ganesh Chaturthi  (quatrième jour du mois lunaire d’août/septembre)
Cette fête est célébrée par les Hindous  pour marquer la naissance de la divinité Ganesha (jour férié). Pour l’occasion, les fidèles confectionnent des statuettes de la divinité à tête d’éléphant, qu’ils portent en procession au bord de la mer ou à la rivière pour les immerger avant le coucher du soleil.