Faune et flore de l'île Maurice

Faune à Maurice

La faune de l'île Maurice

Animal emblématique de l'île Maurice, le dodo est aujourd'hui malheureusement une espèce éteinte. Cet oiseau gigantesque qui pesait non moins de 25 kilos a disparu il y a maintenant 4 siècles après avoir été chassé par les animaux importés d'Europe et les hommes.

La colonisation a eu un effet néfaste sur la faune mauricienne si bien que de nombreuses espèces qui existaient avant l'arrivée de l'homme ont disparu au fil des siècles. Quelques espèces d'oiseaux endémiques ont toutefois réussi à survivre péniblement au nord de l'île, sur l'île Ronde et l'île Coin de Mire, à proximité du Cap Malheureux. Parmi ces espèces, les plus connues sont le perroquet vert, la crécerelle et le pigeon des mares. Des espèces exotiques comme le Cardinal de Madagascar, la tourterelle, le boulboul et le héron strié peuvent être admirées facilement en plein ciel ou sur le littoral.

Côté mammifères, l'île Maurice est habitée par des cerfs, des singes et des sangliers importés lors de l'époque coloniale. Ils peuplent les forêts primaires les plus reculées de l'île.

Si la faune de l'île Maurice n'est que peu variée sur terre, l'océan, lui, regorge d'espèces diversifiées et étonnantes. La plongée sous­marine à l'île Maurice permet d'observer des poulpes, des poissons multicolores tropicaux, des coraux flamboyants, des nudibranches, etc... En parcourant les eaux cristallines de la baie de Rivière Noire, l'on peut également croiser encore quelques dauphins. C'est aussi ici, dans l'arrière pays, que l'on retrouve les chauves­souris géantes de la Rivière Noire. Plus au large, ce sont les cachalots, les baleines et les requins qui se laissent apercevoir le temps d'une croisière ou d'un plongée forte en sensations !

La flore de l'île Maurice

L'île Maurice était, il y a quelques siècles, entièrement recouverte d'une vaste forêt luxuriante. Si la colonisation l'a détruite dans sa quasi totalité, l'on en trouve aujourd'hui quelques restes ainsi que de grandes étendues de plantations et de champs de cannes à sucre.

Ce qui subsiste de la forêt primaire de l'île Maurice est principalement visible au parc national des Gorges de la Rivière Noire dans lequel des goyaviers, des palmiers et des ébéniers prolifèrent. C'est également dans la région que les bambous géants et les fougères arborescentes peuvent être admirés. La vallée des couleurs Nature Park est l'un des sites les plus appréciés par les botanistes. On y trouve de superbes orchidées, des fleurs du Bouquet Banané (en décembre uniquement) et de hautes fougères sur un sol particulièrement fertile.

Sur la plupart de l'île, il est possible d'observer d'immenses lianes et racines, des eucalyptus, des badamiers, des banians et des tamariniers. L'arbre le plus courant demeure le filao, utilisé pour stabiliser le sable en bordure de plage.

La flore de l'île Maurice se distingue aussi et avant tout par les multiples plantations du territoire. Sur la Route du Thé, l'on découvre, entre autres, des exploitations de cannes à sucre et des plantations de thé.

Comme toute île tropicale, la flore de l'île Maurice est également composée de fruits exotiques juteux : mangues, ananas, noix de coco, pamplemousses, bananes, papayes... De quoi ravir tous les palais ! Pour une vision d'ensemble de la flore mauricienne, rendez­vous au Jardin de Pamplemousse, un superbe jardin botanique regroupant la quasi totalité de la variété de la végétation de l'île Maurice.